Prophète et roi biblique

groupe architectural en grès rouge du Wisental, Bâle, v. 1500, 97 x 42 x 28 cm.

Nos deux personnages, portant des phylactères, l’un représentant un prophète tandis que la tête de l’autre a été détruite, pouvait figurer un roi de l’ancien testament, comme le laissent penser son long manteau noble et la fibule en rosette. De petits hommes sauvages s’accrochent à la console au pied des 2 personnages. Ce groupe, par l’enroulement des drapés autour du bras, et les grandes surfaces planes du tissus projetées en avant, offre des similitudes avec la statue de Henri II sur le Pfalmauzer attribuée à Martin Hoffman) et une autre sculpture documentée de Martin Hoffman.

La directrice du musée de Bâle qui conserve les sculptures de la cathédrale, a confirmé notre hypothèse d’une provenance de la cathédrale. Si notre sculpture a subi des dommages importants lors de l’iconoclasme, (deux têtes enlevées, l’une recollée, le phylactère qui devait se déployer dans le vide ne subsistant qu’aux endroits où il est attaché au manteau), elle a en revanche peu de traces d’usure liées aux intempéries confirmant une provenance de l’intérieur d’un édifice (jubé ?). Les petits hommes sauvages qui grimpent le long de la base de la sculpture peuvent n’avoir qu’une signification décorative, ce thème étant très populaire à cette époque. Nous pouvons aussi y voir la croyance selon laquelle ces hommes habitaient aux confins de la civilisation et les voir ainsi venant des ténèbres et tentant de gravir les échelons leur permettant d’accéder à la lumière d’un monde nouveau annoncé par les prophètes.

Philippe Bentley
Elève Expert CNES
Sculpture ancienne
Galerie ARTENOSTRUM
Le Parol, allée des promenades
26 220 DIEULEFIT

 

Loading...